top of page
  • Photo du rédacteurSaul Juste - The Hood

Questionnements et témoignages de chanteureuses trans* sur leur voix


Voici quelques extraits de personnes transmasculine et/ou non-binaire sur leur voix chantée. Ces personnes n’ont pas de professeur de chant au moment de leur témoignage. 

En revanche, la moitié d’entre iels ont ou ont eu un suivi orthophonique avant, pendant et/ou après la seconde mue.


Avant la seconde mue  

“Quelle va être ma nouvelle tessiture ?”


“Pourrais-je chanter à nouveau après la mue ?”


“Pourrais-je continuer à exercer mon travail de chanteur pendant la mue ?”


“Pourrais-je continuer à exercer mon travail de professeur de chant ?”


Pendant la seconde mue  

“Maintenant avec la T, je n’arrive plus à placer ma voix, un médecin m’avait dit de ne surtout pas prendre de T si je voulais pouvoir continuer à chanter. Est-ce que ma carrière est finie ?”


“Est-ce qu’il vaut mieux que j’arrête complètement de chanter pendant la mue ?”


“Je suis sous testo depuis 4 mois et ma voix a commencé à muer depuis 2 mois à peu près... 

J'aimerais savoir jusqu'à quand ça peut durer comme ça parce que je suis musicien, je chante beaucoup et le fait de plus pouvoir maîtriser ma voix est très handicapant et me fait peur pour les échéances à venir ou j'en aurai besoin (dans 3 ou 4 mois). 

Combien de temps pour que la voix se stabilise ? Ça va être encore long ?”


“Pourquoi je n’arrive plus à aller dans les aigus ? Est-ce que c’est définitif ?”


“Ça fait maintenant quasiment un an que je suis sous T, et je n’arrive toujours pas à chanter, à ma placer ma voix même au delà de ça, je n’arrive plus à élever ma voix, j’ai mal à la gorge assez souvent et j’ai l’impression que plus ça avance dans le temps plus c’est pire.

Au début je me disais que c’était dû à la mue et qu’il fallait que je sois patient, ça fait un moment que ma voix s’est posée et n’évolue plus et  pourtant je n’arrive toujours pas pour autant à aller dans les aiguës ni à porter ma voix, à crier etc. 

J’ai l’impression d’être devenue monocorde et de ne pouvoir rester que sur une tonalité, qui est grave certes, heureusement pour mon passing mais c’est douloureux physiquement et assez frustrant.”


Après la seconde mue

“J’étais un bon chanteur et là plus moyen de chanter même quelque chose de facile.

Pour parler c’est idem, à la fin de la journée je suis pratiquement aphone, on dirait qu’on me serre le larynx et j’ai mal à la gorge.

Je suis à plus de 2 ans sous T et aucune amélioration.”


“Depuis la T c’est toujours la honte, j’ai l’oreille absolue et… maintenant je chante faux parce que je ne contrôle rien.

Je pense qu’il faut réellement se reformer la voix et que ça prend du temps.

Mais clairement dans le milieu pro faut pas avoir peur des moments de solitude.

Je suis à bientôt 4 ans sous T.”


Sources : extrait de Voix Trans*- chant pendant et après sa seconde mue - Saul Juste



15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page