top of page
  • Photo du rédacteurSaul Juste - The Hood

Voix Trans* : Les enjeux de la prise de T pour les chanteureuses


Lorsqu'on aborde la seconde mue (changement vocaux lié à une transition hormonale), les défis ne se limitent pas seulement aux changements physiques.

Un manque d'accompagnement vocal adapté peut entraîner des pertes professionnelles (pour les chanteurs, professeurs de chant...) et personnelles, ainsi qu'un risque à long terme pour la santé vocale. 🗣️


La perte des capacités vocales va bien au-delà de la simple privation de plaisir et d'accomplissement personnel. Cela peut signifier la perte d'un espace de connexion avec les autres, une absence d'expression de soi, engendrant frustration, honte, dysphorie, voire sentiment d'échec.


Certains médecins, malheureusement, présentent un choix déchirant : pouvoir chanter ou "embrasser" la transition hormonale. Ces discours non-avisés plongent les personnes concernées dans un dilemme, les forçant à faire le "deuil" d'une pratique vocale ou d'une carrière musicale en cas de transition.


Il est crucial de remettre en question ces croyances limitantes et les discours ostracisants.

Il nous faut déconstruire ces obstacles pour instaurer un travail vocal épanouissant pendant ou après ce que je nomme la seconde mue. ✊




14 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page